La préparation nécessite un investissement de la part des enseignants, mais le bénéfice secondaire est que l’équipe impliquée développe ses compétences professionnelles et se tient à jour des pratiques d’évaluation dans l’enseignement des langues.

La préparation de l’examen Key est un challenge pour les élèves et cela leur permet d’atteindre un niveau plus élevé que celui attendu à la fin de la scolarité obligatoire. Ils peuvent ainsi obtenir un diplôme reconnu au niveau international.

 

Nadia Doffey Salchli, Cheffe de file du colloque d’anglais

Eorén – Centre de la Côte, Peseux, Switzerland

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: